Comment réaliser un chevalet en bois ?
C

Accueil Etonnant Comment réaliser un chevalet en bois ?

Pour maintenir leurs toiles en position verticale, les peintres utilisent un chevalet. Les chevalets peuvent également servir de support d’exposition de tableaux. Cet objet mesure généralement 2 mètres de haut. Si vous ne prévoyez pas l’acquérir dans le commerce ou si vous n’en n’avez pas les moyens, vous pouvez le fabriquer vous-même. Il vous faudra disposer de certains matériaux et respecter certaines étapes.

Les équipements utiles à la fabrication d’un chevalet en bois

Pour fabriquer un chevalet en bois, voici les différents matériaux que vous devez rassembler :

  • un bois de 7.5 x 5 centimètres pour les pieds du chevalet, deux morceaux de bois de 2,10 mètres de long ;
  • un morceau de bois de 2,05 mètres de long, une baguette de bois de 10 x 5x 120 centimètres ;
  • des boulons d’un centimètre de diamètre, deux boulons de 17 centimètres.

Vous devez aussi ajouter un boulon de 12,5 centimètres, des clous de 6 centimètres, une colle à bois et une corde.

Les phases de fabrication du chevalet en bois

Pour confectionner un chevalet en bois, les étapes suivantes sont essentielles.

La phase de découpage des pieds du chevalet

Elle consiste à confectionner les pieds avant du chevalet. Vous devez prendre les deux baguettes de bois de 2,10 centimètres de long et découper ultérieurement chacune d’elles à un angle de 15 dégrée. Ensuite, vous devez marquer l’emplacement des trous. Il faut mesurer 2 mètres en partant du bas de chaque pied et marquer un point.

Percez maintenant un trou de 10 millimètres de diamètre dans chaque pied à l’aide d’une perceuse. Pour réussir le perçage, vous devez utiliser la perceuse perpendiculairement à la face coupée en biais.

Après le perçage, il faut réaliser le pied arrière en coupant une troisième baguette. Celle-ci doit avoir une longueur de 2,05 mètres. Il faut aussi le percer en faisant deux trous d’un centimètre de diamètre au niveau de la face la plus large. L’un des trous doit être à 1 mètre du bas du pied et le second trou, à 1,90 mètres du bas. L’étape suivante concerne le découpage de la baguette horizontale de 120 x 10 x 5 centimètres. La dernière étape de cette phase est la confection d’un support vertical.

Pour fabriquer ce support, il faut couper un contreplaqué de 120 x 80 x 2 centimètres.

La phase d’assemblage des pieds du chevalet en bois

La première étape de l’assemblage concerne la disposition des pieds. Il faut les mettre par terre sans oublier de poser le pied arrière au milieu. Ensuite, alignez les trous du haut. Pour y arriver, disposez les pieds de manière à ce que les trois trous du haut soit alignés. Attachez les pieds et fixez un boulon dans les trous en mettant une rondelle à l’extrémité. Il faut aussi visser un écrou. Vous pouvez écarter les pieds en avançant les deux pieds bas à 1,15 mètres du pied arrière. Enfin, vous pouvez visser solidement l’écrou.

La phase de finition du chevalet

Ici, il s’agira de fixer une baguette horizontale sur les deux pieds avant à 95 centimètres du bas. Joignez le support vertical avec de la colle entre le bord inférieur et la baguette horizontale. Attachez finalement une corde à l’extrémité du milieu de la baguette horizontale et du pied arrière.

Pourquoi choisir un chevalet ?

Vous devez forcément vous renseigner par rapport au matériel indispensable pour que vous puissiez peindre dans les meilleures conditions. En effet, le chevalet en bois est préférable, car il est plus facile à transporter.

  • Il existe d’autres matériaux qui sont moins intéressants, car ils n’affichent pas la même robustesse, d’où l’intérêt de bien vous renseigner.
  • Le chevalet est parfait pour peindre dans une bonne position, cela vous évite d’avoir des douleurs dans le dos par exemple.

Il existe plusieurs formats qui s’adaptent forcément à la taille de votre toile, il faudra donc prendre en compte les mesures de cette dernière.